Puis-je encore rouler à Anvers avec ma voiture ?

Anvers était la première ville belge à instaurer une LEZ (zone à faibles émissions) dans son centre urbain ; c’était en 2017. Les conditions d’accès d’application depuis lors seront durcies à partir du 1er janvier 2020. Pourrez-vous encore accéder à Anvers avec votre véhicule ?

La LEZ anversoise s’étend sur tout le centre-ville d’Anvers et la rive gauche de l’Escaut (Linkeroever). Cela correspond à toute la partie intérieure au Ring. Elle est applicable à tous les véhicules personnels, oldtimers, bus, autocars, camionnettes de moins de 3,5 tonnes, camions ou tracteurs. Le contrôle se fait automatiquement par lecture de la plaque d’immatriculation aux entrées de la zone. Toutefois, de nombreuses dérogations sont prévues pour certaines catégories de véhicules.

Conditions d’accès

C’est la norme EURO ainsi que le type de carburant utilisé par le véhicule qui détermine son autorisation d’accès ou non à la LEZ. Celle-ci est indiquée sous la rubrique « V9. Classe environnementale » de votre certificat d’immatriculation. Un test en ligne permet également de connaître en quelques clics les conditions d’accès pour votre propre véhicule.

Voir tableau.

Autorisations et pass journaliers

Certaines catégories de véhicules qui ne satisfont pas à la norme euro nécessaire pour pénétrer dans la LEZ peuvent toutefois y accéder pour une durée d’une semaine à un an après achat d’une autorisation. Ce sera le cas des véhicules diesels de la norme EURO 4 à partir du 1er janvier 2020. Le prix de cette autorisation varie en fonction du type de véhicule, de son usage et du lieu de résidence de son propriétaire (dans ou hors de la LEZ).

Les véhicules qui ne sont pas éligibles à l’achat d’une autorisation peuvent également accéder à Anvers après l’achat d’un pass journalier. Huit tickets peuvent être utilisés par an et par plaque d’immatriculation, au prix de 35€ l’unité. Les véhicules de plus de 40 ans sont également éligibles à une autorisation d’accès à tarif réduit, allant de 20€ la semaine à 180€ l’année. Il en va de même pour les véhicules utilitaires de marchés et de commerces ambulants, pour lesquels le coût de l’accès varie de 20€ la journée à 1.380€ l’année en fonction du type de véhicule.

Exemptions et dérogations

Ces conditions d’accès particulièrement strictes ne s’appliquent pas à certains catégories de véhicules : véhicules militaires, prioritaires et de secours, grues mobiles, véhicules destinés au transport de personnes handicapées et voitures électriques ou à hydrogène.

Articles correspondants